Plainte contre Valve pour paris illégaux

Le développeur de jeux vidéo Valve n’a eu de cesse d’enchaîner les succès depuis son jeu mythique Half-life en 1996, en lançant de nombreux titres au succès international, notamment à travers la plateforme de jeux vidéo Steam. En 2012, le développeur a sorti le jeu de tir CS : GO (Counter-Strike : Global Offensive), un jeu vidéo multijoueur qui consiste en l’affrontement de deux équipes de joueurs, les terroristes et les antiterroristes. Plusieurs compétitions de e-sport ont été organisées pour ce célèbre jeu, avec comme récompense des cadeaux dont la valeur pouvait aller jusqu’à 100 000$. En 2013, Valve a lancé une mise à jour, l’Arms Deal Update, qui a permis aux joueurs de pouvoir vendre ou acheter diverses armes décorées durant leurs parties, une mise à jour qui leur a également permis de parier des skins durant les événements organisés à travers le jeu.

Ces paris ont fait l’objet d’une plainte qui a été déposée par un joueur américain dénonçant le fait que l’entreprise sponsorise les paris en ligne illégaux. En effet, afin de pouvoir faciliter les paris, plusieurs sites web ont été lancés depuis ces trois dernières années, en permettant aux joueurs détenteurs d’un compte Steam de pouvoir parier à travers ces sites web. Or, la plupart de ces sites indépendants ne s’embarrassent pas à vérifier l’âge des parieurs, sachant que l’e-sport est particulièrement suivi par les mineurs. Et bien entendu, les mineurs n’ont pas le droit de s’adonner à des jeux d’argent, qu’il s’agisse de paris sur l’e-sport, ou de jeux de casino tels que la roulette en ligne, et même des jeux de casino gratuit. Valve a ainsi été accusée d’avoir délibérément favorisé le marché du pari en ligne illégal.